La Maison Bleue

Pour toutes personnes attirées par le mystère et le développement personnel.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poésie ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
elfeblanche
Les discrets
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 17/01/2010

MessageSujet: Poésie ...   Mer 10 Fév - 20:27

Rappel du premier message :

L'amour me pousse à décrocher la lune
Mais je suis humble et je saisis ma plume
Tu mérites bien tout l'or et les diamants
Moi je n'ai rien, qu'un très beau sentiment
Je ne suis pas roi
Tu es plus qu'une reine
Qui plus que moi
Pourrait te dire "je t'aime"

- Dominique Spriet -
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mar 8 Juin - 16:07

Toute l’âme résumée
Quand lente nous l’expirons
Dans plusieurs ronds de fumée
Abolis en autres ronds

Atteste quelque cigare
Brûlant savamment pour peu
Que la cendre se sépare
De son clair baiser de feu

Ainsi le chœur des romances
À la lèvre vole-t-il
Exclus-en si tu commences
Le réel parce que vil

Le sens trop précis rature
Ta vague littérature.

Mallarmé, poésies.
Revenir en haut Aller en bas
flo
Les fidèles
avatar

Poissons Messages : 604
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 20
Localisation : Languedoc Roussillon
Humeur : Instable

MessageSujet: Re: Poésie ...   Jeu 10 Juin - 18:36

La croisade des enfants I love you

Pourra-t-on un jour vivre sur la Terre
Sans colère, sans mépris.
Sans chercher ailleurs
Qu’au fond de son coeur
La réponse au mystère de la vie.
Dans le ventre de l’Univers
Des milliards d’étoiles
Naissent et meurent à chaque instant
Où l’homme apprend la guerre à ses enfants.

refrain

J’suis trop p’tit
Pour me prendre au sérieux
Trop sérieux
Pour faire le jeu des grands
Assez grand pour affronter la vie
Trop petit pour être malheureux.

Verra-t-on enfin les êtres humains
Rire aux larmes, de leurs peurs
Enterrer les armes, écouter leur coeur
Qui se bat, qui se bat pour la vie.

Trop petit pour les grands
Assez grand pour la vie.

Poésie: la croisade des enfants
Paroles & Musique: Jacques Higelin
Revenir en haut Aller en bas
LiLi
Les fidèles
avatar

Féminin Messages : 441
Date d'inscription : 14/12/2009
Localisation : campagne
Humeur : cool

MessageSujet: Re: Poésie ...   Jeu 10 Juin - 21:55

Ma bohème

Je m’en allais les poings dans mes poches crevées.
Mon paletot aussi devenait idéal.
J’allais sous le ciel, Muse! et j’étais ton féal.
Oh! Là! Là! que d’amours splendides j’ai rêvées!

Mon unique culotte avait un large trou.
Petit Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande Ourse,
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou.

Et je les écoutais, assis au bord des routes
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur!

Arthur Rimbaud
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mar 22 Juin - 0:35

Alphonse ALLAIS


Rimes riches à l'oeil

L'homme insulté‚ qui se retient
Est, à coup sûr, doux et patient.
Par contre, l'homme à l'humeur aigre
Gifle celui qui le dénigre.
Moi, je n'agis qu'à bon escient :
Mais, gare aux fâcheux qui me scient !
Qu'ils soient de Château-l'Abbaye
Ou nés à Saint-Germain-en-Laye,
Je les rejoins d'où qu'ils émanent,
Car mon courroux est permanent.
Ces gens qui se croient des Shakespeares
Ou rois des îles Baléares !
Qui, tels des condors, se soulèvent !
Mieux vaut le moindre engoulevent.
Par le diable, sans être un aigle,
Je vois clair et ne suis pas bigle.
Fi des idiots qui balbutient !
Gloire au savant qui m'entretient !
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Ven 2 Juil - 1:21

Sensation

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l'herbe menue :
Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.

Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l'amour infini me montera dans l'âme,
Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, - heureux comme avec une femme.

Rimbaud Arthur
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Jeu 12 Aoû - 12:09

La belle impérieuse.

L'amour, panique
De la raison,
Se communique
Par le frisson.

Laissez-moi dire,
N'accordez rien.
Si je soupire,
Chantez, c'est bien.

Si je demeure,
Triste, à vos pieds,
Et si je pleure,
C'est bien, riez.

Un homme semble
Souvent trompeur.
Mais si je tremble,
Belle, ayez peur.



Victor Hugo
(1802-1885)

Revenir en haut Aller en bas
alex
Les fidèles
avatar

Messages : 275
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: Poésie ...   Jeu 12 Aoû - 18:03

HISTOIRE DE L'HUMANITE

L'Homme a découvert les armes
et il a inventé la chasse
La Femme a découvert la chasse
et elle a inventé les fourrures

L'Homme a découvert les couleurs
et il a inventé la peinture
La Femme a découvert la peinture
et elle a inventé le maquillage

L'Homme a découvert les mots
et il a inventé la conversation
La Femme a découvert la conversation
et elle a inventé le bavardage

L'Homme a découvert le jeu
et il a inventé les cartes
La Femme a découvert les cartes
et elle a inventé la sorcellerie

L'Homme a découvert l'agriculture
et il a inventé la nourriture
La Femme a découvert la nourriture
et elle a inventé le regime

L'Homme a découvert l'amitié
et il a inventé l'amour
La Femme a découvert l'amour
et elle a inventé le mariage

L'Homme a découvert les femmes
et il a inventé le sexe
La Femme a découvert le sexe
et elle a inventé les maux de têtes

L'Homme a découvert l'échange
et il a inventé l'argent
La Femme a découvert l'argent
et c'est là que tout est parti en couilles...
Revenir en haut Aller en bas
Sofy
Les fidèles
avatar

Féminin Messages : 2102
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Poésie ...   Dim 15 Aoû - 20:21

Je suis comme je suis

Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Quand j'ai envie de rire
Oui je ris aux éclats
J'aime celui qui m'aime
Est-ce ma faute à moi
Si ce n'est pas le même
Que j'aime chaque fois
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Que voulez-vous de plus
Que voulez-vous de moi

Je suis faite pour plaire
Et n'y puis rien changer
Mes talons sont trop hauts
Ma taille trop cambrée
Mes seins beaucoup trop durs
Et mes yeux trop cernés
Et puis après
Qu'est-ce que ça peut vous faire
Je suis comme je suis
Je plais à qui je plais

Qu'est-ce que ça peut vous faire
Ce qui m'est arrivé
Oui j'ai aimé quelqu'un
Oui quelqu'un m'a aimée
Comme les enfants qui s'aiment
Simplement savent aimer
Aimer aimer...
Pourquoi me questionner
Je suis là pour vous plaire
Et n'y puis rien changer.

Jacques Prévert
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Sam 25 Sep - 23:09



* Charles BAUDELAIRE (1821-1867)


Le rêve d'un curieux

Connais-tu, comme moi, la douleur savoureuse,
Et de toi fais-tu dire : " Oh ! l'homme singulier ! "
- J'allais mourir. C'était dans mon âme amoureuse,
Désir mêlé d'horreur, un mal particulier ;

Angoisse et vif espoir, sans humeur factieuse.
Plus allait se vidant le fatal sablier,
Plus ma torture était âpre et délicieuse ;
Tout mon coeur s'arrachait au monde familier.

J'étais comme l'enfant avide du spectacle,
Haïssant le rideau comme on hait un obstacle...
Enfin la vérité froide se révéla :

J'étais mort sans surprise, et la terrible aurore
M'enveloppait. - Eh quoi ! n'est-ce donc que cela ?
La toile était levée et j'attendais encore.
Revenir en haut Aller en bas
MBleue
Admin
avatar

Messages : 2439
Date d'inscription : 02/10/2009
Emploi/loisirs : Ciné,balades,web,lecture,vélo.

MessageSujet: Re: Poésie ...   Lun 27 Sep - 1:16

Encore ! encore ! bounce

Very Happy vous allez me faire aimer la poésie ! ils sont très beaux tous ces poémes ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://mbesoterik.e-monsite.com
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mer 20 Oct - 18:56

Le Désir


Celuy n'est pas heureux qui n'a ce qu'il desire,
Mais bien-heureux celuy qui ne desire pas
Ce qu'il n'a point : l'un sert de gracieux appas
Pour le contentement et l'autre est un martyre.

Desirer est tourment qui bruslant nous altere
Et met en passion ; donc ne desirer rien
Hors de nostre pouvoir, vivre content du sien
Ores qu'il fust petit, c'est fortune prospere.

Le Desir d'en avoir pousse la nef en proye
Du corsaire, des flots, des roches et des vents
Le Desir importun aux petits d'estre grands,
Hors du commun sentier bien souvent les dévoye.

L'un poussé de l'honneur par flateuse industrie
Desire ambitieux sa fortune avancer;
L'autre se voyant pauvre à fin d'en amasser
Trahist son Dieu, son Roy, son sang et sa patrie.

L'un pippé du Desir, seulement pour l'envie
Qu'il a de se gorger de quelque faux plaisir,
Enfin ne gaigne rien qu'un fascheux desplaisir,
Perdant son heur, son temps, et bien souvent la vie.

L'un pour se faire grand et redorer l'image
A sa triste fortune, espoind de ceste ardeur,
Souspire apres un vent qui le plonge en erreur,
Car le Desir n'est rien qu'un perilleux orage.

L'autre esclave d'Amour, desirant l'avantage
Qu'on espere en tirer, n'embrassant que le vent,
Loyer de ses travaux, est payé bien souvent
D'un refus, d'un dédain et d'un mauvais visage.

L'un plein d'ambition, desireux de parestre
Favori de son Roy, recherchant son bon-heur,
Avançant sa fortune, avance son malheur,
Pour avoir trop sondé le secret de son maistre.

Desirer est un mal, qui vain nous ensorcelle;
C'est heur que de jouir, et non pas d'esperer :
Embrasser l'incertain, et tousjours desirer
Est une passion qui nous met en cervelle.

Bref le Desir n'est rien qu'ombre et que pur mensonge,
Qui travaille nos sens d'un charme ambitieux,
Nous déguisant le faux pour le vray, qui nos yeux
Va trompant tout ainsi que l'image d'un songe.

Auteur:Rémy BELLEAU
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mer 27 Oct - 13:21

Chant d’amour


Comment contenir mon âme, afin qu’elle

ne touche pas la tienne ?

Comment la soulever au-dessus de toi

vers d’autres choses ?

Oh j’aimerais tant la placer

près de n’importe quelle chose perdue dans le noir,

en un lieu étranger et calme, qui ne fait point écho

quand tes profondeurs vibrent,

Cependant, tout ce qui nous émeut, toi et moi,

nous prend tous deux comme un coup d’archet,

qui de deux cordes tire un seul son .

Sur quel instrument sommes-nous tendus ?

Et qui joue ainsi de nous avec une seule main ?

O doux chant.

Rainer Maria Rilke, Mars 1907, Capri

_________________
Revenir en haut Aller en bas
soleil
Les fidèles
avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 05/10/2009
Humeur : Heureux !

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mer 27 Oct - 20:57

c'est beau ! drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mar 15 Fév - 1:12

Tristesse

J'ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté;
J'ai perdu jusqu'à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,
J'ai cru que c'était une amie ;
Quand je l'ai comprise et sentie,
J'en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d'elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d'avoir quelquefois pleuré.

A.Musset
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mer 30 Mar - 17:17

La Mort Fervente


Mourir dans la buée ardente de l'été,
Quand parfumé, penchant et lourd comme une grappe,
Le coeur, que la rumeur de l'air balance et frappe,
S'égrène en douloureuse et douce volupté.

Mourir, baignant ses mains aux fraîcheurs du feuillage,
Joignant ses yeux aux yeux fleurissants des bois verts,
Se mêlant à l'antique et naissant univers,
Ayant en même temps sa jeunesse et son âge,

S'en aller calmement avec la fin du jour ;
Mourir des flèches d'or du tendre crépuscule,
Sentir que l'âme douce et paisible recule
Vers la terre profonde et l'immortel amour.

S'en aller pour goûter en elle ce mystère
D'être l'herbe, le grain, la chaleur et les eaux,
S'endormir dans la plaine aux verdoyants réseaux,
Mourir pour être encor plus proche de la terre...

Anna de Noailles - Extrait du Coeur Innombrable, 1901
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mer 30 Mar - 17:19

Les Cygnes Blancs


Les cygnes blancs, dans les canaux des villes mortes,
Parmi l'eau pâle où les vieux murs sont décalqués
Avec des noirs usés d'estampes et d'eaux-fortes,
Les cygnes vont comme du songe entre les quais.

Et le soir, sur les eaux doucement remuées,
Ces cygnes imprévus, venant on ne sait d'où,
Dans un chemin lacté d'astres et de nuées
Mangent des fleurs de lune en allongeant le cou.

Or ces cygnes, ce sont des âmes de naguères
Qui n'ont vécu qu'à peine et renaîtront plus tard,
Poètes s'apprenant aux silences de l'art,
Qui s'épurent encore en ces blancs sanctuaires,

Poètes décédés enfants, sans avoir pu
Fleurir avec des pleurs une gloire et des nimbes,
Ames qui reprendront leur oeuvre interrompu
Et demeurent dans ces canaux comme en des limbes !

Mais les cygnes royaux sentant la mort venir
Se mettront à chanter parmi ces eaux plaintives
Et leur voix presque humaine ira meurtrir les rives
D'un air de commencer plutôt que de finir...

Car dans votre agonie, ô grands oiseaux insignes,
Ce qui chante déjà c'est l'âme s'évadant
D'enfants-poètes qui vont revivre en gardant
Quelque chose de vous, les ancêtres, les cygnes !

Georges Rodenbach - Extrait du Règne du Silence, 1891
Revenir en haut Aller en bas
carol
Les fidèles
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 24/02/2011

MessageSujet: Re: Poésie ...   Sam 2 Avr - 0:22

Revenir en haut Aller en bas
carol
Les fidèles
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 24/02/2011

MessageSujet: Re: Poésie ...   Ven 15 Avr - 23:18

Et bien je me suis régalée aussi en lisant ces poèmes !!
Paul Eluard est le poète qui me touche le plus.
Je vous laisse découvrir un de ces poèmes

Dit de la force de l'amour

Entre tous mes tourments entre la mort et moi
Entre mon désespoir et la raison de vivre
Il y a l'injustice et ce malheur des hommes
Que je ne peux admettre il y a ma colère.

Il y a les maquis couleur de sang d'Espagne
Il y a les maquis couleur du ciel de Grèce
Le pain le sang le ciel et le droit à l'espoir
Pour tous les innocents qui haissent le mal.

La lumière toujours est tout près de s'éteindre
La vie toujours s'apprête à devenir fumier
Mais le printemps renaît qui n'en a pas fini
Un bourgeon sort du noir et la chaleur s'installe.

Et la chaleur aura raison des égoïstes
Leur sens atrophiés n'y résisteront pas
J'entends le feu parler en riant de tiédeur
J'entends un homme dire qu'il n'a pas souffert.

Toi qui fus de ma chair la conscience sensible
Toi que j'aime à jamais toi qui m'as inventé
Tu ne supportais pas l'oppression ni l'injure
Tu chantais en rêvant le bonheur sur la terre.

Tu rêvais d'être libre et je te continue.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Les fidèles
avatar

Masculin Messages : 307
Date d'inscription : 11/03/2010
Localisation : herault

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mar 6 Sep - 0:08

A la très-chère, à la très-belle
Qui remplit mon cœur de clarté,
A l'ange, à l'idole immortelle,
Salut en l'immortalité !

Elle se répand dans ma vie
Comme un air imprégné de sel,
Et dans mon âme inassouvie
Verse le goût de l'éternel...

Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Claudia
Les fidèles
avatar

Féminin Messages : 459
Date d'inscription : 13/11/2009
Humeur : "vagabonde"

MessageSujet: Re: Poésie ...   Dim 16 Oct - 0:02

Je vous le mets parce que j'aime ce texte.




Tu seras un homme mon fils.

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir,
Si tu peux être amant sans être fou d’amour ;
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et , te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles,
Sans mentir toi-même d’un mot ;
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les Rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frères,
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur
Rêver, sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser, sans n’être qu’un penseur ;
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu peux être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer triomphe après défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront ;
Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,

Tu seras un Homme, mon fils.

Rudyard KIPLING
Revenir en haut Aller en bas
LiLi
Les fidèles
avatar

Féminin Messages : 441
Date d'inscription : 14/12/2009
Localisation : campagne
Humeur : cool

MessageSujet: Re: Poésie ...   Lun 17 Oct - 20:04

moi aussi je l'aime.. super texte farao merci
Revenir en haut Aller en bas
Annie
Les fidèles
avatar

Féminin Taureau Messages : 303
Date d'inscription : 27/06/2010
Age : 71
Localisation : Aquitaine
Emploi/loisirs : Peinture, chant , balade
Humeur : Joviale

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mar 18 Oct - 23:15

Très beau Very Happy
On devrait tous le lire à nos fils.
Revenir en haut Aller en bas
Sofy
Les fidèles
avatar

Féminin Messages : 2102
Date d'inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Poésie ...   Mar 25 Oct - 0:41

Je vais le faire lire à mon fils. study lol

cette strophe est particulièrement belle

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur
Rêver, sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser, sans n’être qu’un penseur ;
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu peux être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poésie ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Poésie ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Maison Bleue  :: Loisirs, société :: Cinéma,TV. Littérature .-